FLORY SINANDUKU BOKELE

Artiste FLORY SINANDUKU BOKELE

Nom : SINANDUKU

Post nom : BOKELE

Prénom : Flory

Né à Kinshasa 24/071983

Résident : dans la même ville

Diplômé de beaux-arts, en art Graphique (Communication Visuelle)

 

Spécialiste à plusieurs sortes de productions artistique : dont entre autres : Tableau de peinture, sérigraphie, performances etc…  il a été figurant dans un clip vidéo avec les artistes musiciens comme ; Balodji- belge et Didier Lacoste

Beaucoup d’expériences déjà démontrées sur terrain dans de performances au saine du collectif noyau de l’Académie de Beaux Arts

Breveté en Graffiti à Kingraf

 

PERFORMANCE INTITULEE ¨INVERSE¨ (LE MONDE EN L’ENVERS)

KINACT2015_NDJILI_Performance

KINACT2015_NDJILI_Performance

 

L’artiste traduit par cette scène de tresses de vers de terre sur la tête, le fait social des jeunes gens qui ont leurs échoppes sur la tête composées d’articles divers comme : cigarettes, noix, bonbons et consort.

Dégueulasse, dégoûtant, ce qui est pourtant un gagne pain pour le phénomène « bana ya effet ».

Ceci démontre la peine et la douleur qu’il y a à ressentir dans le cas des jeunes gens, surtout des enfants qui sont obligés de se constituer une mini boutique sur la tête pour des pacotilles, d’autant qu’ils perdent le temps de se former d’un coté et de l’autre ; ils s’usent parce que le revenu est en deçà pour ce qu’il considère comme job à cause de l’ignorance qui leur est imposée. Ceci étant dit, la société doit statuer sur ce cas pour étudier les voies et moyens afin de trouver les solutions durable pour ce danger à venir .

 

PERFORMANCE :   INTITULEE MONOKO YA SIKA

(Nouvelle bouche ou nouvelle voix)

KINACT2015_KITAMBO_PerformanceMagasin

KINACT2015_KITAMBO_PerformanceMagasin

C’est par ce tube exprimé en style performance, ce qui depuis des années est devenu un réel moyen de communication pour les jeunes talents, artistes de leurs états, ceci n’était qu’un moyen traditionnel , ces costumes ,si astucieusement montés sur le corps qui, à ces moment, ont remplacé la société congolaise en particulier et dans une large extension celle d’une bonne partie du continent tout entier, ceci est une occasion pour les illuminés, artistes de par leur rôle sont montés au créneau pour éveiller la conscience en planchant sur les produits les plus capitaux de la vie qui sont : énergie subdivisée en eau et courant qui constituent des denrées de luxe dans nos sociétés ,alors que la nature nous en a gavées a l’état brut .

KINACT2015_KITAMBO_PerformanceMagasin

KINACT2015_KITAMBO_PerformanceMagasin

  1. Artiste JUNIOR MUNGONGU en rage porte un bidon vide stylisé en masque pour spécifier cette contradiction basée sur le fait évoqué faisant état de réserve en abondance mais sur terrain c’est la pénurie totale.

À mon appareil génital se trouve accroché UN gadget qui n’est autre qu’un robinet pour signifier la voie sacrée de l’eau et l’indispensabilité de l’eau car sans elle, l’on s’expose à des maladies diarrhéiques, typhoïde etc…

Bref sans eau pas de vie possible

KINACT2015_KITAMBO_PerformanceMagasin

KINACT2015_KITAMBO_PerformanceMagasin

  1. l’artiste FLORY SINANDUKU couvert en bleu, avec sur la tête une carcasse de téléviseur pour signifier l’humilité de ses appareils électroménagers par manque d’électricité ; le fil électrique (câble électrique) symbolisant le réseau vétuste. Autant d’éléments pour une prise de conscience pour ce siècle calcifié au nom du développement.

À la fin de leur performance , ils sont partis sans une réaction de leurs chimie portable, mais à la fin les lampes se sont allumées et l’eau a jaillit du robinet .

 

  1. En conclusion le geste de faire réagir leurs bidules traduit le sens de leur expression « work in progress » pour dire il faut être soudé dans le travail , chacun dans sa filière, pour que ce progrès vienne réellement
Please follow and like us:
Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.